Plage

Les surfeurs sont rarement à l’eau en solo. Être en contact avec votre équipe est important dans la vie. Trouvez des moyens d’établir un contact avec elle pendant ces hauts et ces bas.

Dénicher des coins locaux

Si vous cherchez un coin où vous arrêter un moment ou passer du temps avec votre monde, les endroits suivants sont un bon départ :

Aider un ami dans le besoin

Parfois, il suffit de savoir que quelqu’un est là pour vous; ça peut faire toute la différence. Voici quelques conseils pour vous guider dans la meilleure approche afin de soutenir un ami dans le besoin.

  1. Brisez la glace
    Si vous êtes inquiet d’un ami ou d’une amie en difficulté sur le plan de la santé mentale, abordez le sujet avec elle ou lui. Ne portez pas de jugement ni ne présumez rien. Tenez-vous en aux faits et racontez ce que vous voyez. Décrivez les changements que vous avez remarqués chez lui ou elle, et dites-lui pourquoi vous êtes inquiet.
  2. Faites preuve d’empathie
    Comme premier pas, dites-lui que vous êtes là pour eux. Même si vous ne savez pas quoi dire, envoyez-lui un texto – signe que vous pensez à elle ou lui. Il n’y a pas une personne pareille, il est donc important de lui demander ce que vous pouvez faire pour lui venir en aide et ensuite d’écouter attentivement ce qu’ils vous disent. Encore une fois, ne faites pas de suppositions. Ce dont ils ont besoin selon vous et ce que vous aimeriez que quelqu’un fasse pour vous ne sont pas nécessairement ce dont votre ami ou amie a besoin.
  3. Sachez écouter et équilibrez la conversation 
    Écouter, poser des questions et partager votre pensée ou vos expériences sont tous des éléments d’une conversation. Savoir écouter de même qu’être là pour quelqu’un signifie de prioriser ces éléments d’une conversation dans cet ordre. 
  4. Protégez votre relation et votre santé mentale. 
    L’établissement de limites claires vous aidera à maintenir une relation saine avec votre ami ou amie tout en lui offrant du soutien. Vous n’êtes pas son thérapeute ni son médecin. Alors, n’essayez pas d’arranger ni de prêcher. Vous êtes là pour écouter et pour l’aider à trouver l’aide dont il ou elle a besoin. 
  5. Accédez aux ressources professionnelles et communautaires
    Une partie importante de votre disponibilité pour quelqu’un est de les aider à accéder aux ressources professionnelles et communautaires. Les encouragements et le soutien offerts à quelqu’un pour qu’il ou elle obtienne l’aide nécessaire, normalisent le comportement en matière de recherche d’aide. C’est semblable au moment où le premier élève courageux lève la main dans une grosse classe ou dans l’auditorium pour poser une question. À partir de ce moment-là, c’est un peu plus facile pour les autres de poser leurs questions.

Quand demander de l’aide

Si vous remarquez qu’une personne a de la difficulté à se tirer d’affaires, suggérez-lui de faire appel aux soutiens communautaires ou d’obtenir de l’aide professionnelle le plus tôt possible. Dites-lui que des gens à qui il ou elle peut s’adresser sont disponibles pour l’aider (comme au carrefour bien-être pour les jeunes, ou à un conseiller des services à l’élève, un médecin de famille, ou une ligne d’aide téléphonique), et qu’il ou elle n’a pas à passer à travers ça tout seul. 
Si votre ami ou amie est en crise, appelez le 9-1-1 ou les services d’urgence. 

Faire un suivi

S’il ou elle refuse votre aide, sans toutefois être en crise, faites un suivi périodiquement et encouragez-le ou la à demander de l’aide. N’insistez pas trop cependant, parce que cela n’aurait qu’un effet contraire.

Pour obtenir un supplément d’information pour aider un ami, allez consulter Bethere.org.

Adaptation de Bethere.org.